Document sans titre
 

Fil RSS Souscrire au fil RSS

 
 
Loi du 11 février 2005
Présentation
L’Unisda (Union nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif) fédère les principales associations représentatives des publics de personnes sourdes ou malentendantes qui (...)
 
 
Dernière mise à jour :
11 mai 2017


 

L’Unisda en 2005


L’assemblée générale du 25 juin 2006 a adopté son rapport d’activités de l’année 2006

D’avantage qu’en 2004, l’action de l’UNISDA a été particulièrement intense en 2005. La forte mobilisation de l’Union et de ses composantes s’est traduite en particulier dans le cadre de la mise en œuvre de la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

L’adoption de la loi, le 11 février 2005, a ouvert un chantier conséquent de rédaction des décrets d’application, mobilisant essentiellement le Conseil National Consultatif des Personnes handicapées et ses commissions spécialisées, l’UNISDA étant membre de sa commission permanente. L’essentiel des dispositions prévues par cette loi a fait l’objet de concertations entre les cabinets ministériels, les administrations, les associations représentatives, les collectivités locales et les acteurs concernés. Compensation du handicap, accessibilité du cadre bâti, scolarisation des jeunes sourds, emploi des personnes handicapées, accessibilité des programmes télévisés, relations avec les services publics, dispositif de communication adapté et reconnaissance de ses professionnels, ont été au programme de l’UNISDA en 2005.

Cette année a également été marquée par l’installation de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie et de son conseil au sein duquel le président de l’UNISDA a été élu. C’est autour de la CNSA, en lien avec l’État et les conseils généraux, que la mise en place des maisons départementales des personnes handicapées a été envisagée.

D’autres sujets ont mobilisé l’Union en 2005, avec entre autres : l’accompagnement des étudiants sourds dont l’AGEFPH a annoncé son désengagement, la prise en charge des appareils de correction auditive, l’adaptation de la téléphonie mobile, l’expérimentation du dépistage systématique de la surdité à J+2, l’information en matière de surdité.

L’année 2005 a vu le renforcement de la reconnaissance de l’UNISDA par les pouvoirs publics et de sa visibilité auprès de ses publics. L’accessibilité des réunions de concertation, par la transcription écrite simultanée, l’interprétation en Langue des Signes et/ou le recours à la boucle magnétique, s’est tout particulièrement développée et imposée. Deux temps forts de l’action de l’UNISDA, traduisant cette reconnaissance et cette visibilité, sont à relever : la table ronde du 14 avril 2005 sur l’accompagnement des étudiants et la prise en charge des appareils de correction auditive, et le 1er congrès de l’UNISDA du 8 octobre 2005 sur « la loi du 11 février 2005 et ses enjeux pour les publics de personnes sourdes ou malentendantes et leurs familles ».

Ce bilan riche et positif ne doit toutefois pas faire oublier la faiblesse des moyens financiers, matériels et humains dont dispose l’UNISDA, moyens qui lui sont pourtant nécessaires pour assurer au mieux ses missions de représentation et d’information de ses publics.


 

Téléchargez le PDF
ANNEXE 1 : ACTES DU CONGRÈS 2005 - 1ÈRE PARTIE
 
ANNEXE 2 : ACTES DU CONGRÈS 2005 - 2NDE PARTIE
 
RAPPORT D’ACTIVITÉS 2005
 
Document sans titre

©2005-2013 - UNISDA - 37-39, rue Saint-Sébastien - 75011 PARIS | Tél. : 01.44.07.22.59 Contacts
Réalisé par Etrecreatif