Document sans titre
 

Fil RSS Souscrire au fil RSS

 
 
Loi du 11 février 2005
Présentation
L’Unisda (Union nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif) fédère les principales associations représentatives des publics de personnes sourdes ou malentendantes qui (...)
 
 
Dernière mise à jour :
11 mai 2017


 


Valérie Létard, secrétaire d’État à la Solidarité, confirme le plan d’actions du gouvernement en direction des personnes sourdes ou malentendantes et de leurs familles

Accompagnée de Michel Boyon, président du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), et de Jérémie Boroy, président de l’Unisda, Valérie Létard, secrétaire d’État à la Solidarité, a visité le 3 juillet 2008 l’entreprise Red Bee Media, qui assure le sous-titrage des programmes de certaines chaînes TV. Elle s’est ensuite rendue dans un café-restaurant de Paris pour faire la promotion du sous-titrage dans les lieux publics. À cette occasion, la ministre a confirmé et précisé les engagements du gouvernement présentés lors de la conférence nationale du handicap du 10 juin dernier.

Au programme de l’intervention de Valérie Létard : accessibilité de l’information et des programmes télévisés, accessibilité téléphonique et centres relais, éducation des jeunes sourds et liberté de choix du mode de communication, information des familles et des personnes devenues sourdes, développement des métiers de l’accessibilité.

Le dispositif des centres d’information sur la surdité sera remis à plat. « Leur mission n’est pas remise en cause, car elle est fondamentale : assurer la liberté de choix du mode de communication. Mais leur modalité d’organisation est certainement à revoir : un groupe de travail sur ce sujet va être mis en place. »

Les enfants sourds pourront avoir une scolarité en milieu ordinaire correspondant à leur choix de mode de communication :
- une conférence de consensus sur l’éducation et la scolarisation des jeunes sourds sera organisée dès le début de l’année 2009 avec l’Éducation nationale, les autres ministères concernés et les associations représentatives.
- l’Education nationale travaille sur la mise en place de parcours scolaires intégrés en milieu ordinaire avec codeurs en langage parlé complété (LPC) ou en classe bilingue langue des signes française (LSF) - français écrit.
- La même démarche va être entreprise au niveau de l’enseignement supérieur : des filières accessibles seront expérimentées dès la rentrée 2008 dans une université. Si les résultats sont concluants, cette expérimentation sera progressivement étendue à d’autres facultés.

Les jeunes sourds pourront avoir une scolarité mieux accompagnée : Lors de la Conférence nationale du handicap, le gouvernement s’est engagé à créer des places en SESSAD spécialisés pour les jeunes sourds. « Pour que ces structures donnent pleinement satisfaction aux familles, en permettant effectivement la mise en œuvre du projet linguistique de l’enfant, la priorité sera donnée aux structures qui ont un projet linguistique clair », qui prévoient des services d’interprète ou de codeur et qui s’inscrivent dans la logique de l’accompagnement de ces enfants à l’école ordinaire. 

Confirmant l’annonce du président de la République du 10 juin 2008 et pour ouvrir le marché de l’emploi aux sourds et malentendants, le gouvernement lancera en 2009 un premier centre relais téléphonique permettant d’assurer la traduction simultanée en langue des signes et en français écrit des conversations.
« Pour y parvenir, un comité de pilotage rassemblant les opérateurs, les associations, les entreprises de centres d’appel va être mis en place afin de définir un cahier des charges pour expérimenter un premier centre et tester grandeur nature les conditions d’un déploiement national. »

Les métiers dont le développement est indispensable pour l’intégration des personnes sourdes et malentendantes feront l’objet d’une réflexion spécifique dans le cadre du plan métiers.

Le projet d’obligation d’activation du sous-titrage sur les téléviseurs dans les lieux publics a été reprécisée. La réflexion sur l’accessibilité en Langue des Signes Française du 19/20 de France 3 a également été rappelée, confirmant la demande de Christine Albanel, ministre de la Culture, et de Valérie Létard, au président du Groupe France Télévisions, à l’occasion de la Commission Nationale Culture et Handicap du 19 juin 2008.

Avant l’intervention ministérielle, le président du CSA, Michel Boyon, est intervenu pour rappeler l’implication du conseil dans la mise en oeuvre des obligations nouvelles de la loi du 11 février 2005 en matière d’accessibilité des programmes télévisés.

Jérémie Boroy était accompagné d’une délégation représentant la diversité des associations : AFIDEO, ALPC et ANPEDA, BUCODES, MDSF et FNSF. Il a confirmé le développement particulièrement visible des programmes sous-titrés, en regrettant toutefois que la part des programmes également accessibles en LSF soit encore trop faible. Le président de l’UNISDA a par ailleurs rappelé les principales attentes des personnes sourdes ou malentendantes, en particulier en matière d’accessibilité et d’éducation.

L’UNISDA se félicite de cette prise en compte précise par le gouvernement des demandes qu’elle porte avec les associations nationales et salue l’ambition du plan transversal d’actions annoncé par Valérie Létard. Les spécificités liées à la diversité des publics de personnes sourdes ou malentendantes semblent avoir été entendues. L’UNISDA et ses composantes resteront vigilantes quant à la mise en oeuvre effective des mesures proposées et contribueront pour leur part aux travaux annoncés.

Extraits de l’intervention de Valérie Létard du 3 juillet 2008 en ligne.

Également sur ce site :
- Communiqué de l’Unisda du 10 juin 2008 suite à la conférence nationale du handicap.
- Communiqué de l’Unisda du 19 juin 2008 site à la commission nationale culture et handicap.
- 2008-2011 : Propositions et demandes de l’Unisda


 

Téléchargez le PDF
Déroulé du déplacement du 3 juillet 2008 - Communiqué du secrétariat d’État à la Solidarité
 
Document sans titre

©2005-2013 - UNISDA - 37-39, rue Saint-Sébastien - 75011 PARIS | Tél. : 01.44.07.22.59 Contacts
Réalisé par Etrecreatif