Document sans titre
 

Fil RSS Souscrire au fil RSS

 
 
Loi du 11 février 2005
Présentation
L’Unisda (Union nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif) fédère les principales associations représentatives des publics de personnes sourdes ou malentendantes qui (...)
 
 
Dernière mise à jour :
11 mai 2017


 


Nadine Morano s’engage pour l’accessibilité téléphonique

Dans le cadre des travaux de préparation du « plan handicap auditif » prévu pour la fin de l’année 2009, Nadine Morano, secrétaire d’État à la Famille et à la Solidarité, s’est plongée dans le dossier de l’accessibilité téléphonique et des centres relais.

Communiqué du 2 décembre 2009

À l’occasion d’une démonstration sur le fonctionnement d’un centre relais téléphonique, la ministre a réuni le 5 novembre dernier l’ARCEP, la Fédération Française des Télécoms qui représente les opérateurs de téléphonie, Thierry Dieuleveux, secrétaire général du nouveau Comité interministériel du handicap, et Jérémie Boroy, président de l’Unisda.

L’échange a confirmé le consensus entre les parties prenantes sur les principes de fonctionnement et les objectifs de qualité à atteindre, ainsi que sur la nécessité d’accompagner la montée en charge de l’accessibilité téléphonique par un développement encadré des formations de professionnels de la communication accessible (interprètes LSF/français, codeurs LPC et techniciens de l’écrit).

Rappelant l’annonce du président de la République lors de la conférence nationale du handicap du 10 juin 2008, Nadine Morano a encouragé la poursuite de la concertation entre les opérateurs de téléphonie et les usagers du dispositif d’accessibilité, avec le secrétaire général du Comité interministériel du handicap, pour définir un mode de financement efficace du dispositif et l’organisation de la première étape de son déploiement dès 2010.

La ministre a par ailleurs confirmé son attachement à la mise en œuvre du décret sur l’accessibilité des appels d’urgence qui fait l’objet d’un chantier distinct.

La question du développement des métiers de l’accessibilité et du dispositif de communication adapté (interprètes LSF /français, codeurs LPC, techniciens de l’écrit) est essentielle pour permettre le développement des centres relais mais également pour atteindre les objectifs d’accessibilité fixés par la loi du 11 février 2005 : éducation, relations avec les services publics, insertion professionnelle, services de communication publique en ligne, participation à la vie sociale, programmes télévisés, etc.
Aussi, l’Unisda a mis en place un comité de pilotage en juillet dernier, il réunit régulièrement les représentants des professionnels et des usagers, des responsables de formation et des employeurs. L’objectif des travaux est de parvenir à une évaluation des besoins en professionnels formés et une proposition de programmation pluriannuelle pour développer les formations nécessaires, à la lumière des exigences de qualité qui s’imposent. Les conclusions de ces travaux seront communiquées dans les prochaines semaines.

Retrouvez cet article et d’autres informations sur le blog de l’Unisda sur les centres relais téléphoniques :
- http://relaistelephonique.blog.lemo...

Pour compléter :
- Le dossier de l’ARCEP sur les centres relais publié dans la Lettre de l’Autorité de septembre 2009
- Le communiqué annonçant la création du comité interministériel du handicap
- Le site de l’ARCEP
- Le site de la Fédération Française des Télécoms
- Le site du secrétariat d’État à la Famille et à la Solidarité

Crédit photos : secrétariat d’État à la Famille et à la Solidarité


 

 

Document sans titre

©2005-2013 - UNISDA - 37-39, rue Saint-Sébastien - 75011 PARIS | Tél. : 01.44.07.22.59 Contacts
Réalisé par Etrecreatif