Document sans titre
 

Fil RSS Souscrire au fil RSS

 
 
Loi du 11 février 2005
Présentation
L’Unisda (Union nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif) fédère les principales associations représentatives des publics de personnes sourdes ou malentendantes qui (...)
 
 
Dernière mise à jour :
11 mai 2017


 

ACCESSIBILITÉ ÉLECTORALE : l’UNISDA interpelle les candidats à l’élection présidentielle

Priorité de l’Unisda, l’accessibilité de l’information politique et des campagnes électorales a fait l’objet d’un courrier adressé aux candidats à l’élection présidentielle.

Extraits :

"Vous êtes candidat à l’élection présidentielle des 22 avril et 6 mai prochain.

Sans démarche de votre part, ce sont plusieurs millions de citoyens français qui n’accèderont que très difficilement ou pas du tout à vos messages et à votre campagne.

Nous nous permettons donc d’attirer votre attention sur la nécessité de prévoir dès à présent l’accessibilité de votre campagne pour les publics de personnes sourdes ou malentendantes, selon les besoins qui suivent, en vous remerciant vivement des efforts que vous voudrez bien consentir en la matière.

En ce qui concerne vos réunions publiques :

Pour que vos rassemblements et meetings soient accessibles, il vous faut prévoir à la fois :

- la transcription écrite simultanée en langue française (saisie en temps réel des interventions par des professionnels, par exemple de la vélotypie, pour que le texte s’affiche sur grand écran simultanément à ces interventions),

- l’interprétation en Langue des Signes Française, par des interprètes diplômés, pour les publics dont il s’agit du mode de communication privilégié (en prévoyant une reprise vidéo sur grand écran pour que l’interprétation soit visible de toute la salle),

- l’installation d’une boucle magnétique, reliée à la sonorisation de la salle, pour les personnes appareillées qui peuvent ainsi bénéficier d’une meilleure écoute.

Nous insistons sur le fait que votre accessibilité ne sera réelle qu’en présence de ces trois éléments qui correspondent chacun à des besoins précis. Par exemple, l’interprétation en Langue des Signes a peu de chances d’intéresser ceux qui s’appuieront sur la transcription écrite, et la boucle magnétique ne servira pas aux usagers des interprètes en Langue des Signes.
Nous vous recommandons de recourir à des professionnels pour assurer cette accessibilité, et de la faire tester et valider par des personnes sourdes. La visibilité de la transcription écrite et de l’interprétation sur des écrans est également nécessaire. Enfin, nous vous invitons à indiquer sur vos communications relatives à ces rassemblements qu’ils sont accessibles en précisant les moyens utilisés.

En ce qui concerne votre site internet :

Votre site internet devient une source incontournable d’informations mais qui restera inaccessible sans :

- le sous-titrage systématique et immédiat en langue française de toutes les vidéos qui y sont disponibles,

- la traduction en Langue des Signes de ces vidéos et des documents de votre site (actualités, profession de foi, programme, etc...) dans des fenêtres vidéos.

Comme pour les réunions publiques, nous vous invitons à communiquer, dès la page d’accueil de votre site, sur l’accessibilité de celui-ci.

En ce qui concerne vos interventions télévisées :

La loi du 11 février 2005 impose aux principales chaînes (TF1, M6, Canal + et les chaînes de France Télévisions) de rendre accessibles la totalité de leurs programmes d’ici 2010, au moyen du sous-titrage télétexte et du recours à la Langue des Signes. En attendant que cette accessibilité soit effective, le CSA a intégré dans sa recommandation à ces chaînes, en vue de l’élection présidentielle, la nécessité de rendre accessibles leurs programmes liés à la campagne électorale. Certaines chaînes s’en donnent les moyens, d’autres non. Nous vous invitons à vous assurer, en amont de chacune de vos interventions télévisées, que la chaîne concernée prévoit bien l’accessibilité de son programme d’information politique. Sans cette accessibilité des chaînes, ce sont ces mêmes millions de personnes qui ne reçoivent pas l’intégralité de votre intervention, et ce, sans que les mesures d’audience en tiennent compte.

En revanche, il vous appartiendra de veiller à ce que vos spots de campagne officielle, diffusés sur les chaînes publiques et dont vous avez la responsabilité, soient intégralement sous-titrés en langue française et traduits en Langue des Signes. Nous vous recommandons de communiquer dès à présent ces exigences aux professionnels qui auront la charge de réaliser vos spots.

En ce qui concerne votre campagne en général :

Ayez à l’esprit que les personnes sourdes sont souvent dans l’impossibilité de téléphoner et donc de joindre votre siège de campagne ou vos permanences locales. Nous vous suggérons donc de mettre en évidence sur vos communications les moyens alternatifs pour vous contacter : adresse postale, adresse électronique, numéro de télécopie, numéro de SMS, accueil dans vos permanences (idéalement par des personnes formées à l’accueil du public sourd ou malentendant).

Aussi, nous vous remercions de bien vouloir nous indiquer en retour quel est le dispositif que vous comptez mettre en place et le cas échant, le calendrier de vos manifestations et interventions accessibles en nous précisant les supports d’accessibilité. Vous voudrez bien nous faire parvenir votre réponse avant le 23 février prochain, pour que nous puissions en faire la publicité auprès de nos adhérents. "

Naturellement, nous retransmettrons les réponses reçues sur ces pages.


 

 

Document sans titre

©2005-2013 - UNISDA - 37-39, rue Saint-Sébastien - 75011 PARIS | Tél. : 01.44.07.22.59 Contacts
Réalisé par Etrecreatif